karl et vincent Index du Forum
karl et vincent
Karl et Vincent
 
karl et vincent Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Jour 4 ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    karl et vincent Index du Forum -> karl et vincent -> Coin Ecriture
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Vincent
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mai 2011
Messages: 82

MessagePosté le: Ven 2 Déc - 01:48 (2011)    Sujet du message: Jour 4 Répondre en citant

Aaaah le jeudi ! La pire journée de la semaine ! Et pour cause trois heures de math et une putain de journée chargée ! Je me lève péniblement et regarde par la fenêtre. Et merde ! En plus il pleut… Je pars direct dans la salle de bain, j’admire mon beau visage endormi. Ouaah ! Mais la tête dans le cul je suis canon, ça me donne un air attendrissant.


Histoire de pouvoir prendre un café sans que Marc me mine un peu plus le moral, je descends mon Ipod aux oreilles la musique à fond. Je passe dans la cuisine, il me fixe, je baisse les yeux. Maman dort encore. Tant mieux, je n’aime pas la savoir éveillée à l’aube comme la plupart du temps. Je bois café le plus rapidement possible limite si je ne me brule pas la langue. Puis je m’installe dans ma voiture attendant de voir Karl sortir puisqu’on ne s’est pas vraiment fixé de rendez-vous hier. Dix minutes plus tard il sort de chez lui. Je klaxonne, il se retourne mais ne cogite pas et repars. Je klaxonne encore, il réagit pas. Heureux les simples d’esprits… Et ben Karl est le mec le plus content du monde ! Je klaxonne puis j’hurle son prénom. Ca y’est, il a compris ! En se dirigeant vers il arrive quand même à trébucher sur le trottoir. Je crois qu’on pourrait l’appeler Pierre Richard ! Enfin…


Karl sort de la voiture. J’y reste un moment j’ai envie d’être seul. Pas de bol, un des rares moments où j’ai pas envie de voir Sylvia la voilà qui entre dans ma bagnole discrètement. Elle m’embrasse, c’est à peine si je lui rends son baiser.
_Je savais que je te trouverais là ! Ça va ?
_ Ouais je me cale souvent dans ma voiture quand j’ai envie de m’isoler.
_ Qu’est ce qui se passe ?
_ Rien. Je me prépare juste à passer une sale journée.
_ Si tu pars défaitistes de bon matin ça va pas aider.
_ Avant deux heures de math j’ai du mal à être optimiste.
_ Tu devrais faire quelque chose.
_ Pour être optimiste ?
_ Avec ton père. C’est malsain votre relation.
_ C’est pas ton problème je lui réponds sèchement
_ Je veux juste que tu te sentes bien.
_ Pour que je me sente bien, j’aimerais pouvoir passé plus de trente secondes seul et qu’on ne vienne pas fouiner dans ma vie sous prétexte que c’est pour mon bien !
_ Ok sympa ! Adorable Vincent franchement adorable.
 
Elle se barre en faisant la gueule. J’écoute un morceau de Queen avant de partir pour deux heures infernales…
 


Dernière édition par Vincent le Lun 5 Déc - 16:14 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 2 Déc - 01:48 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Karl


Hors ligne

Inscrit le: 31 Mai 2011
Messages: 77

MessagePosté le: Ven 2 Déc - 12:15 (2011)    Sujet du message: Jour 4 Répondre en citant


Je me réveille un peu patraque. J'ai l'impression d'avoir dormi sur des cailloux. Et dire que je dois juste me préparer à me faire maltraiter encore. Sois positif, Karl, positif! Tu as fini l'exposé avec Marc-Antoine alors que nous avions le week-end pour le terminer. On a vraiment bien travaillé! Enfin... Surtout lui. Bon, je vais me doucher, je ne veux pas être en retard et que Vincent m'attende. Je rentre dans la salle de bain et commence à me déshabiller. En passant devant le miroir je me rends compte que la marque bleue de la veille à presque totalement disparue. Tant mieux. J'irai voir l'infirmière pour la rassurer. Je me douche alors en vitesse, puis je mets les mêmes vêtements que la veille. Je m'empresse de me brosser les dents puis je sors, avec mes affaires. Heureusement que je les avais préparées la veille. En sortant de devant chez moi je repense à ma chaussure disparue... Depuis le temps, elle n'est certainement plus là. Puis j'entends le klaxon de la voiture de Vincent. Je me retourne et j'accourt. Ouf, j'ai manqué de tomber mais je ne pense pas qu'il l'ait vu.

                On ne parle pas beaucoup. Je lui demande comment s'est passé son entraînement, il me réponds brièvement, la tête sans doute à autre chose. Je ne vais pas insister, il n'a pas l'air très en forme. Peut être à cause des heures de maths qui s'annoncent.

                Quand on arrive au lycée, je préfère partir rapidement pour le laisser un peu tranquille. Je ne croise personne à part Alphonse qui est au téléphone. Quand je passe près de lui, il me tend la main et me souris, sans arrêter de parler au téléphone.  Lui aussi j'aimerai bien l'aider. Mais je ne vois pas comment. Sa petite sœur va surement mourir, donc...  Je m'éloigne de lui puis je vais m'asseoir sur un banc. Je regarde les gens passer. Cindy et Loïc, là-bas, mais ils ne m'ont pas vu.  Je sais, je vais aller voir l'infirmière:

- Bonjour.
- Ah Karl, alors, ça va mieux.
- Oui, ça a presque totalement disparu.
- Montre-moi. Je soulève mon T-shirt. Ah oui... Tu as de la chance!

Je regarde au fond de la salle, il y a une fille assise sur le bureau de l'infirmière. C'est celle d'hier, celle qui parle beaucoup et qui s'habille avec des robes à fleur.

- Bonjour.
- Elle se retourne vers moi. Ah! Le vendeur de télé! Ca va mieux.
- Karl, je te présente Acacia. Elle m'aide à l'infirmerie.
- En fait j'ai été collée tous le mois parce que j'ai affiché des photos d'embryons victimes de l'avortement. Bouark, répugnant...

                C'est alors que Sylvia entre dans l'infirmerie, la tête un peu triste. Elle me remarque et me tape la bise... Puis elle demande à ce qu'on lui donne quelque chose pour le mal de tête. Mon dieu, ce qu'elle est belle aujourd'hui. Encore plus qu'hier. Je me perds dans mes pensées, je ne peux m'empêcher de détourner mon regard de son corps parfait. C'est alors que la blondinette émet un léger rire. Je me retourne vers elle. Je crois qu'elle m'as pris en flagrant délit de relookage... Je deviens rouge, alors elle sourit encore plus. Puis Sylvia prends les cachets et se tourne vers moi:

- On va en cour?
- Oui. Au revoir madame, au revoir...
- Acacia. Elle n'est pas fâchée que j'ai oubliée son nom. On sort de la pièce et c'est alors que Sylvia se tourne vers moi.
- Tu veux bien t'assoir à côté de moi en math?
- Bien sûr!


Revenir en haut
Vincent
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mai 2011
Messages: 82

MessagePosté le: Lun 5 Déc - 16:15 (2011)    Sujet du message: Jour 4 Répondre en citant

L’heure de math commence. Sylvia s’est mise à coté de Karl pour me rendre jaloux. Décidément la gente féminine… toutes des connes ! Elle me lance un regard noir. Je ne suis pas d’humeur à ça, si elle veut faire la gueule j’en ai absolument rien à faire.
Fini les contrôles sur ce qu’on connait déjà une nouvelle leçon... Et apparemment c’est LE cour de l’année.  J’entrave que dalle ! Si  y’a bien une chose que je ne peux pas me permettre de raté ce sont les maths. Car Marc ne ratera pas l’occasion pour m’humilier et me rabaisser. Marc à beau expliquer la grande utilité des comportements asymptotiques, moi j’en suis simplement rendu à « c’est quoi ce bordel ? ».  Trois quart d’heure d’explication à se taper la tête contre le mur dans une classe profondément silencieuse. Je regarde Sylvia. Cette dernière s’apercevant de mon regard inquisiteur, se rapproche de Karl et passe sa main sur la sienne. Pfff !! Je me demandais pourquoi elle traînait avec Jenny maintenant je comprends mieux. Elles sont toutes les deux aussi perfides l’une que l’autre. Lamentable. J’essaie difficile de m’y remettre, ça me gonfle !!!! Marc derrière son air de vipère repère rapidement que ce n’est pas ma tasse de thé.
 
Marc : Ce cher Vincent va venir au tableau résoudre l’exercice que je suis en train d’écrire. Je commence par un exercice simplifié le temps que vous assimiliez bien la leçon.
Marc-Antoine : Monsieur je peux venir ? Je pense que j’ai mieux compris l’exercice que Vincent.
Marc : Ne t’inquiète pas s’ il n’est pas assez futé pour cet exercice, ce qui ne m’étonnerait pas, tu viendras lui expliquer.
Moi : Allons-y mettons fin à ce calvaire.
Marc : Je te dispense de tes commentaires de petit intello qui a peur de se planter devant ses chers camarades. Toi qui est fier comme un coq montre nous que tu as de vrais raisons de l’être.
 
Je commence à compléter le premier tableau. Pour le moment c’est simple ce n’est qu’un simple calcul mental. Je dois ensuite tracer un graphique, malgré quelques remarques négatives de Marc ça passe encore. Je regarde la question qui suit « la limite d’un polynôme est-elle égale à la limite de son terme aux plus hauts degrés ? » Qu’est-ce que j’en sais moi ? Bien sûr il faut faire toute une série de calcul. Comme je ne sais pas quoi noté j’inscris à côté de la question un « oui » et repars m’asseoir. Marc-Antoine commence  à rire sans se cacher.
 
_ Il y a de quoi rire ! C’est bien tu sais multiplier par 10 et 100 et placer des points sur un graphique ! C’est vrai que pour un élève de première S c’est assez impressionnant ! Même une chiffe molle aurait fait l’effort de tenter quelque chose.
_ Quoi que je fasse, je n’aurais le droit qu’à des réprimandes, alors autant gagner du temps.
_ Pardon ?
_...
_ C’est bien ce que je disais une chiffe molle. Comme Vincent est si courageux et que dès qu’il doit faire fonctionner plus de trois neurones en même temps il se barre la queue entre les jambes on perd du temps ! Notre programme en mathématiques n’est pas assez conséquent comme ça ? Donc vous aurez sûrement compris il n’y aura pas de pause entre les deux heures puisque vous venez d’avoir droit à une pause de quinze minutes à l’instant. Quinze minutes ! Pour ça ! il désigne d’un geste vif le tableau. Soit. Marc-Antoine montre nous ce qu’un vrai bon élève est capable de faire !
 
Le connard de Marc-Antoine bombant le torse se dirige d’un pas vaillant au-devant de la classe. Il prend un chiffon et efface mes graphiques pour refaire exactement les mêmes mais soit disant « plus précis ».  Puis en quelques minutes il note les bons calculs. Marc le félicite en ajoutant que quand une personne fait du bon travail il le récompense. Bien sûr, c’est vrai que je fais toujours de la merde ! Quatorze et des poussières en première S c’est pas assez ! Tout le monde est silencieux mais je me sens épié par tous les élèves de la classe. Pas besoin de lire dans les pensées pour comprendre tous ses regards. Les pensées sont divisées entre « le pauvre mais pourquoi le prof est si méchant » et « bien fait pour sa gueule ». L’alarme sonne.  On entend quelques soupirs au fond de la classe. L’heure suivante Marc fait légèrement moins son salaud. J’ai encore le droit à de nombreux pics mais c’est ça à chaque cours de math pourquoi ça changerait ? Une chose est sûre il ne l’emportera pas au paradis. Un jour Marc paiera pour toutes ses humiliations et les coups qu’il m’a donnés. Tout n’est que question de temps.


Revenir en haut
Karl


Hors ligne

Inscrit le: 31 Mai 2011
Messages: 77

MessagePosté le: Jeu 8 Déc - 12:18 (2011)    Sujet du message: Jour 4 Répondre en citant


.
L'heure de math commence, et Sylvia et moi, nous nous installons vers le fond de la classe. Elle n'as pas l'air dans son assiette! Je suis bête, elle est malade bien sûr, sinon pourquoi est-ce qu'elle serait allée à l'infirmerie?


Je pensai sincèrement passer l'heure à discuter discrètement avec elle, ou à au moins la regarder avec admiration, mais je crois que vu le cour, je ne peux pas trop me le permettre. Je crois qu'on est vraiment monté d'un cran là. Ca va tellement vite, que même les comiques de la classe, s'exaspèrent à prendre des notes. Alors c'est ce que je fais aussi, tant bien que mal. Puis là, au bout d'un quart d'heure de torture, quelque chose se produit. Je sens la main de Sylvia se refermer sur la mienne. Je la regarde, un peu gêné, elle écoute toujours le cours comme si de rien n'était. Alors quoi? Qu'est-ce que ça veut dire. En regardant mieux, je me rends compte que sa lèvre du bas et légèrement dévorée par l'autre. On dirait qu'elle se retient de pleurer. Alors je retourne ma main pour pouvoir la lui serrer. Elle se tourne vers moi et me sourit gentiment. Oh mon dieu... Je crois que je vais entrer en mode "Fantasme de Karl"... Trop tard.


Je m'imagine sur une plage, allongé, avec tout près de moi   
Sylvia. Je passe ma main dans ses cheveux, je respire son odeur. Tout est parfait... Elle se tourne vers moi puis se rapproche. Je peux sentir ses doigts
courir le long de mon torse, puis ses lèvres... Ses belles lèvres charnues
s'approcher des miennes...

Merde! Non! Je crois que je viens de me gicler dessus! Sa m'était déjà arrivé de faire ça mais pas en classe! Je lâche la main de Sylvia, j'espère qu'elle ne s'est rendue compte de rien... Je reste discret, le temps de me calmer, mais de toute façon, personne ne fait attention à moi, tout le monde regarde Vincent, au tableau, en train de se faire huer par le prof...  OUf, même s'il ne s'en est pas rendu compte, il vient de me sauver
la mise... J'irai me nettoyer pendant l'interclasse... Enfin j'en avais l'intention quelques secondes avec que le prof ne l'annule... Génial... Tout
simplement génial...



J'attends le début de la deuxième heure pour demander au prof de me laisser aller aux toilettes.J'aurai voulu pouvoir rester écouter pour ne pas me perdre mais là, ça devient atroce... Apparemment il a décidé que je n'avais pas le droit. Mince... J'ai bien l'impression que sa haine pour Vincent est, petit à petit, en train de se déverser sur moi... Je commence à comprendre un peu mieux ce qu'il ressent.
























Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:40 (2018)    Sujet du message: Jour 4

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    karl et vincent Index du Forum -> karl et vincent -> Coin Ecriture Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation

Horizon-2.0 © par Søldat & Micriz